Même pas en rêve
(prov.)



Documentaire

Unité des Pathologies du Sommeil,
Pitié-Salpêtrière.

Il y aura :

une femme qui mange des sandwiches
à la cendre en dormant
un homme qui prend sa femme
pour un caïman
un rêveur lucide qui cherche la mer
des jambes sans repos
un marquis qui dirige ses rêves
des infirmières zélées
des oiseaux somnolents
des crises sur les rails
ce dont rêvent les chats

Réalisation

En cours

  • 1/2

  • 2/2

Trop penser me font amours

Installation immersive
pour laboratoire photo

D’après Les Fragments
d’un discours amoureux

de Roland Barthes.

Entre intimité de l’obscurité et distance
de l’optique et de la chimie,
le spectateur est amené à manipuler sa propre histoire amoureuse, ses déjà-vus,
ses vérités et faux-semblants à travers
une série de dispositifs optiques
et de vidéos en écho.

Extrait vidéo

Edition réalisée par
Louise Geday Volait

Diplôme de scénographie
Félicitations du jury
Ensad 2015

  • 1/12

  • 2/12

  • 3/12

  • 4/12

  • 5/12

  • 6/12

  • 7/12

  • 8/12

  • 9/12

  • 10/12

  • 11/12

  • 11/12

Chatshire

Collages

Assemblages à partir d'anciens
manuels de géographie
et d'élevage de chats.

Dimensions variables

Certaines sont disponibles
en impression risographie
par Studio Fidèle

Paris, 2018-2019

  • 1/11

  • 2/11

  • 3/11

  • 4/11

  • 5/11

  • 6/11

  • 7/11

  • 8/11

  • 9/11

  • 10/11

  • 11/11

Le bureau de la cheffe


Aménagement d'intérieur

Aménagement du bureau
de la Pr. Isabelle Arnulf, cheffe de service
de l'Unité des Pathologies du Sommeil
de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Conception et réalisation

2019

  • 1/5

  • 2/5

  • 3/5

  • 4/5

  • 5/5

Meilleurs souvenirs

Remettre de l'ordre dans les paysages

Collages sériels à partir de
cartes postales de tourisme.

10 x 15 cm

2015

  • 1/10

  • 2/10

  • 3/10

  • 4/10

  • 5/10

  • 6/10

  • 7/10

  • 8/10

  • 10/10

Le Théâtre Magique


Scénographie immersive

Le Théâtre magique est une installation immersive et modulable.
Le projet scénographique s’axe autour de
d’un prisme à plan polygonal,
à l’image d’une boîte à musique géante
ou d’un kiosque. Il distribue un nombre variable de salles thématiques.
Baraque de foire contemporaine, elle accueille une vingtaine de spectateurs
et est habitée par des perfomers.

Mise en scène Mélina Despretz

Adaptation libre du "Loup des Steppes"
de Herman Hesse

Cie. In Carne

2018

  • 1/7

  • 2/7

  • 3/7

  • 4/7

  • 5/7

  • 6/7

  • 7/7

Ce que j'ai fait
pour ne pas penser à toi

Bande-dessinée sérielle et amoureuse
à base de nouvelles sans intérêt.

Petite édition en risographie

Joliment imprimé par Fidèle Editions

2018

  • 1/7

  • 2/7

  • 3/7

  • 4/7

  • 5/7

  • 6/7

Manuel de neurophysiologie

Illustrations du chapitre sur le sommeil
du manuel de neurophysiologie
des Editions Elservier

2019 - 2020
  • 1/2

  • 2/2

Vent House !

Conception et réalisation de la scénographie
et de la signalétique du festival
jeune public
La Grande Echelle à la Maison des Métallos

Les petits spectateurs fabriquent des modules volants qu’ils feront
ensuite décoller dans les différents espaces du théâtre.
Le point d'orgue est l’Observatoire de la Tempête,
micro-paysage artificiel battu par les souffles de ventilateurs domestiques
à l’occasion d’évènements climatiques.

Vidéo

Avec l'Atelier Otto
et le Collectif Ascidiacea

La Grande Echelle
Tsen Prod et l'Adami

2017

  • 1/7

  • 2/7

  • 3/7

  • 4/7

  • 5/7

  • 6/7

  • 7/7

Isadora, comme elle est belle
et quand elle se promène

Conception scénographique

Seul en scène avec musicien,
cette pièce reprend à son compte un
Petit Chaperon Rouge sombre et surréaliste.
La comédienne évolue dans un castelet
abîmé au milieu d'un terrain de
jeu sablonneux aux allures d'arènes.
Nous racontons les limites incertaines,
les filles qui grandissent et les chevauchées fantastiques.

Ecriture, jeu, mise en scène :
Miléna Csergo

Musique :
Grégoire Letouvet

Cie. L'Eventuel Hérisson Bleu

  • 1/4

  • 2/4

  • 3/4

  • 4/4

Ateliers du Carrousel

Intervenante en dessin et peinture
(enfants et adolescents)
Intervenante en cycle de préparation aux écoles d'art et worshops
(espace, animation).

Avec : Fulvia Di Pietrantonio,
Elsa Werth, Donald Abad, Valérie Franz, Marta Budciewicz, Fabienne Burkel

Musée des Arts Décoratifs,
Ateliers du Carrousel

De 2014 à aujourd'hui

  • 1/8

  • 2/8

  • 2/8

  • 2/8

  • 3/8

  • 4/8

  • 5/8

  • 6/8

  • 7/8

  • 8/8

Carnets de croquis

Pratique quotidienne

Carnets de jour, carnets de voyage, carnets de métro, modèle vivant, strips.

carnets

  • 1/36

  • 2/36

  • 3/35

  • 4/36

  • 5/36

  • 6/36

  • 7/36

  • 8/36

  • 9/36

  • 10/36

  • 11/36

  • 12/36

  • 13/36

  • 14/36

  • 15/36

  • 16/35

  • 17/36

  • 18/36

  • 19/36

  • 20/36

  • 21/36

  • 22/36

  • 23/36

  • 24/36

  • 25/36

  • 26/36

  • 27/36

  • 28/36

  • 29/36

  • 30/36

  • 31/36

  • 32/36

  • 33/36

  • 34/36

  • 35/36

  • 36/36

Pythie

Conception et construction
de la scénographie

Xavier Salers, trader, à sa sortie
de prison n'a de cesse de vouloir retrouver
la Pythie, persuadé qu'elle ne lui a pas tout dit.

Cette tragédie a pour noeud la question
de l’image. Des plateaux TV aux prédictions de la Pythie, ses personnages
sont saturés de visions.
Acculés aux écrans, ils tournent comme des lions en cage dans un espace résolument blanc qui accueille leurs images.
Un haut mur de ouate ceint le fond de scène.
Il est le lieu de toutes les projections : vidéos, génériques, mais aussi ombres portées de la prêtresse prisonnière de
cette étrange grotte de Platon.
Des assises surréalistes roulent d'un bout à l'autre de l'espace, chimères mythologiques.

Ecriture et mise en scène :
Hélène Lallemand

Cie. L'Homme Probable

2017

  • 1/5

  • 2/5

  • 3/5

  • 4/5

  • 5/5

Illustrations pour
Scenevolution

Appel d'offre pour un centre
d'interprétation au sein du Centre National du Costume de scène et de la Scénographie de Moulins.

Scenevolution

2017

  • 1/4

  • 2/4

  • 3/4

  • 4/4

Boulevard Saint Germain

Architecture d'intérieur


Conception et décoration de la salle de bain d'un couple sous les toits.

Paris, 2017

  • 1/4

  • 2/4

  • 3/4

  • 4/4

-métrie

Scénographie

Louise Geday-Volait et Marine Depery
Studio Samedi

À partir du moment où l’œuvre n’est pas uniquement un objet fini, comment rendre compte de tout ce qui a contribué à sa création ?

Nous avons travaillé avec 6 artistes pour développer une interface/outil leur permettant de donner à voir et de transmettre leur processus de création.

À travers l’application, l’artiste invite le visiteur à entrer dans l’intimité de son processus de travail et crée ainsi une nouvelle forme
de médiation.

La consignation de la documentation dans une même interface permet ensuite l’édition d’autant d’ouvrages qu’il y a de visions
de l’exposition : catalogue encyclopédique, lecture thématique transversale,
vision de l’artiste..."

EnsAD, 2017

  • 1/10

  • 2/10

  • 3/10

  • 4/10

  • 5/10

  • 6/10

  • 7/10

  • 8/10

  • 9/10

  • 10/10

Oublier l'océan

Collages
Découpage numérique

Caviardages de cartes postales et de manuels de langue.

15 x 10 cm

Paris, 2017

  • 1/5

  • 2/5

  • 3/5

  • 4/5

  • 4/5

La timidité vaincue

Collages à partir d'anciens
livres d'ornithologie.

Dimensions variables

Paris, 2017

  • 1/4

  • 2/4

  • 3/4

  • 4/4

Radiation

Conception scénographique et costumes

Fable post-apocalyptique dans un bunker pop. Le parti-pris scénographique place le spectateur dans le monde extérieur.
Le bunker est observé comme un plateau de télé-réalité où tournent en rond
des protagonistes enfermés dans une boîte de nuit perpétuelle.

Ecriture et mise en scène :
Maroussia Pourpoint

M.A.T.E le collectif

Création CNSAD 2016

  • 1/4

  • 2/4

  • 3/4

  • 4/4

Atelier Mama Goose

Co-fondation de l'atelier Mama Goose
à Montreuil

L'atelier Mama Goose est un espace
partagé par huit artistes.

Pluridisciplinaire, il accueille un studio photo modulable, un four à céramique et divers outils à main de conception en volume.
Il a vu passer des tournages, des charrettes nocturnes, deux chèvres, un sapin
en pop-corn, des fanfares et des lampes soleils.

Il a participé aux Portes Ouvertes des Ateliers d'artistes de Montreuil
en 2017 et 2018.

Co-fondé avec Marina Waldmann Addis, Emilie Hirayama et Chemsedine Herriche

Instagram

Logotype Jean Baptiste Di Marco

  • 1/13

  • 2/13

  • 3/13

  • 4/13

  • 5/13

  • 6/13

  • 7/13

  • 8/13

  • 9/13

  • 10/13

  • 11/13

  • 12/13

  • 13/13

Formes de vie

Mémoire
sous la direction d'Olivier Peyricot

« Less is more » cette formule du Mouvement Moderne semble encore structurer nos modes de vie, mais aussi nos modes de création.

A partir d’une analyse de l’héritage moral du protestantisme et de l’idéal monastique, nous commençons un voyage à travers les idéaux de pauvreté, dépouillement, simplicité à l’oeuvre dans le design, et nous tâcherons d’en soulever les contradictions.

Car faire du design, c’est penser des cadres de vie. Mais cela suppose de savoir quels modes de vie nous voulons, fondé sur quelle éthique. Alors, nous pouvons nous demander, à l’instar du designer visionnaire Art and Craft William Morris : comment nous vivons, comment nous pourrions vivre ?

Mention Très bien

Edition réalisée par Louise Geday-Volait

Disponible à la Bibliothèque de l'EnsAD

2014
  • 1/5

  • 2/5

  • 3/5

  • 4/5

  • 5/5

Worldbrain

Webdoc de fiction
de Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon

Assistante déco

World Brain traite de l’architecture des data centers, de l’intelligence collective des chatons, du trading à haute fréquence, de la survie dans la forêt à l’ère de Wikipédia, du bricolage de rats transhumanistes… (...)

Le film suit également un réseau de chercheurs nomades, qui fuient leurs laboratoires pour mener des expériences de connexions alternatives dans différentes forêts du monde.

Chef Déco : Olivier Peyricot

Visionner le webdoc

2014
  • 1/5

  • 2/5

  • 3/5

  • 4/5

  • 5/5

La Porta Râsho

Co-conception et construction
scénographie, costumes et lumière


Adaptation de "Rashômon" de Kurosawa

Un meurtre a été commis dans la forêt.
Au procès, quatre versions toutes aussi plausibles
les unes que les autres se succèdent, rendant la vérité toujours plus fuyante.

Nous avons pensé un espace en U encerclant le public, qui pose d’ors et déjà la mutiplicité des points de vue. Au-dessus, un toît en ruine circonscrit la porte où se déroule l’action. Les jeux d’ombres font alors apparaître tantôt la forêt du crime, tantôt le procès. Au fond, la pluie fait rage :
cet espace est bien une limite dans laquelle sont enfermés les personnages, cette zone de non-droit que constitue la Porte Rashô, mais qui est aussi la zone trouble où prospère le conte.


En collaboration avec Jordi Rovira, Rocio Ahumada et Helena Torres

Création au Theatre Estudis
Institut del theatre
Barcelone

2014

  • 1/7

  • 2/7

  • 3/7

  • 4/7

  • 5/7

  • 6/7

  • 7/7

La casa de Rut

Performance décorative pour appartement


A Barcelone, nous avons vécu
en faisant de notre espace et nos repas
une oeuvre d'art totale.
Au bout de deux mois, je suis partie. Demeurent les photographies prises
au jour le jour.

Avec la photographe

Rut Panusé

Barcelone,
Catalogne,

2013-2014

  • 1/15

  • 2/15

  • 3/15

  • 4/15

  • 5/15

  • 6/15

  • 7/15

  • 8/15

  • 9/15

  • 10/15

  • 11/15

  • 12/15

  • 13/15

  • 14/15

  • 15/15

Le Grand Pari

Pièce pour chantier

En s'approchant de ce chantier en plein air,
le passant remarque que les objets que l’on mesure sont invisibles, la rubalise trace au sol une marelle tandis que les parpaings improvisent un domino géant.

Jeu enfantin, jeu théâtral : c’est finalement un chantier de création qui est mis en place, dans lequel s’ébauchent et s’effacent de manière chorale des gestes chorégraphiques, costumes et sculptures.
La scénographie est pensée comme une aire ludique modelée par les performers qui l'habitent.

Au bout de trois jours, ces matériaux issus du BTP usés sont assemblés pour créer un radeau de fortune, sculpture d’arte povera de ces ouvriers-artistes.

A l'occasion des
Evènements Spectaculaires
de la BnF

extrait vidéo

2013

  • 1/5

  • 2/5

  • 3/5

  • 4/5

  • 5/5

Voir et mouvoir

Scénographie d'exposition

Promenade sensorielle.
Elle traverse d'abord une étrange arène blanche et son assemblée de bustes en plâtre silencieux, puis un univers
sombre et mouvant.

Du haut d'un promontoire, on y manipule des manettes afin de mettre en mouvement un paysage grâce à une série de mécanismes
et de dispositifs sonores tels que
des pianos préparés.

Conception et construction collectives
sous la direction de Raymond Sarti

Portes Ouvertes de l'Ensad,
2013

  • 1/8

  • 2/8

  • 3/8

  • 4/8

  • 5/8

  • 6/8

  • 7/8

  • 8/8

Quinze printemps de fanfare


Scénographie évènementielle

Evènement organisé à l'occasion des
quinze ans de fanfares à l'EnsAD par
la Cie. Générale des Fanfares
au Heaven à Villejuif.

Conception, co-construction de la scénographie et de la signalétique.

Jauge : 800 p.

2013

  • 1/3

  • 2/3

  • 2/3